IJF News - 6 Août, 2016

Jeux Olympiques de Rio, Brésil

JOUR 1

 

ENGLISH VERSION


SUCCES ROYAL POUR LE JUDO A RIO  


Women: -48kg - Men: -60kg   

 

Les Jeux Olympiques de Rio ont officiellement débuté aujourd’hui, samedi, alors que le judo ouvrait le bal avec une journée électrique et historique dans la Carioca Arena 2 au coeur même du parc olympique.

Pour ce jour d’ouverture, le monde a été le témoin de l’avénement de deux nouveaux Champions Olympiques chez les femmes en -48kg et les hommes en -60kg.

 

Alors que 19 judokas ont été le porte-drapeau de leur délégation (5 de plus qu’en 2012 à Londres) hier au cours de la cérémonie d’ouverture de la 31e Olympiade d’été, 23 compétitrices, parmi lesquelles la Championne Olympique en titre, la Brésilienne Sarah MENEZES, et 35 hommes en -60kg, incluant le médaillé de bronze des Jeux de Londres, Felipe KITADAI (BRA), étaient à l’oeuvre tout au long de la journée.

Le Président de la Fédération International de Judo, M. Marius VIZER, pouvait être satisfait de cette première journée de compétition des Jeux de Rio 2016 : “Le Judo a fantastiquement débuté, c’était un grand jour pour le judo à Rio“, dit M. Vizer avant d’ajouter, “nous avons eu un fantastique spectacle, un très bon public et une atmosphere extraordinaire. Nous avons couronné deux nouveaux Champions Olympiques qui ont obtenu de très belles victoires. Leur résultat est amplement mérité et totalement transparent. Un vrai succès. Du point de vue de l’organisation, tout s’est bien déroulé et j’attends avec impatience la deuxième journée de compétition.“

 

 

Champion Olympique des -60kg Beslan MUDRANOV (RUS)

 

 

Championne Olympique des -48kg Paula PARETO (ARG)

 

Les mots du Président de la FIJ entrent en résonance parfaite avec l’audience globale que le judo a obtenu tout au long de la journée puisqu’il a décroché la première place mondiale dans les tendances Twitter au cours du bloc final. Entraîné dans ce succès, le judo brise de nouvelles barrières, atteint de nouveaux territoires et attire de plus en plus de fans avec son parfum de modernité, ses actions palpitantes et ses athlètes qui sont plus que des champions.

 

 

Le nouveau Champion Olympique  MUDRANOV (RUS) signe un dossard avant de l'envoyer dans le public de la Carioca Arena 2

 

 

La première Championne Olympique de judo pour l'Argentine PARETO (ARG) rentre elle aussi dans l'histoire 

 

Comme un symbole du succès de ce premier jour, les personnalités se sont succédées tout au long de la journée. Parmi celles-ci, il est à noter la présence de:

 

HRH. La Princess Royale, Membre du CIO (GBR)
HM. Reine Mathilde de Belgique et le Roi Philippe (BEL)
HSH Prince Souverain Albert II de Monaco (MON)
Mme Nawal El MOUTAWAKEL, Vice-Présidente du Comité International Olympique (MAR)
Lord Sebastian COE, Président de la Fédération Internationale d’Athlétisme (GBR)
M. Giorgi Margvelashvili, Président de la Géorgie (GEO)
M. René Fasel, Président de la Fédération Internationale de Hockey sur Glace (SUI)
M. Patrick Baumann, Secrétaire Général de la Fédération Internationale de Basketball (FIBA) - (SUI)
M. Timur Kulibayev, Président du Comité National Olympique du Kazakhstan (KAZ)
M. Alexander Zhukov Président du Comité National Olympique de Russie (RUS)

 

 

De gacuhe à droite: M. Marius Vizer, Président de la FIJ, HRH. La Princess Royale, Membre du CIO (GBR), Lord Sebastian COE, Président de la Fédération Internationale d'Athlètisme (GBR)



HSH Prince Souverain Albert II de Monaco (MON) en compagnie de Lord Sebastian COE



HM. Reine Mathilde de Belgique et le Roi Philippe (BEL) avec le Président  de la FIJ, M. Marius VIZER 

 

Le judo aux Jeux de Rio continue ce dimanche puisque deux nouvelles catégories se disputeront le titre olympiques chez les hommes en -66kg et chez les femmes en -52kg. 

 


 

 

FEMMES

-48kg: La Championne du Monde PARETO devient la première Championne Olympique de Judo pour l’Argentine   

La championne du monde Paula PARETO devient la première Championne Olympique de Judo pour l’Argentine en réalisant une performance héroïque. Alors que la combattante fait déjà partie des vétérans de la catégorie, elle a attiré dans son sillage un grand nombre de fans. PARETO, âgée de 30 ans et médaillée de bronze en 2008 à Pékin, inscrit son nom dans le grand livre des records de son pays, en remportant ces quatre combats du jour, parmi lesquels sa finale contre la médaillée de bronze mondiale, JEONG Bokyeong (KOR). Beaucoup de fans de judo pensaient avoir vu le meilleur de Pareto il y a huit ans dans la capitale Chinoise, mais la combattante de poche encore méconnue a depuis gagné le Championnat du Monde l’an passé et avait visiblement plus envie que quiconque aujourd’hui sur les tatamis de Rio.  

 

        

 

En final, PARETO marqua un waza-ari à la mi-combat grâce à un ko-uchi-gari, score qui fut finalement le seul du combat. Le résultat propulsa littéralement l’Argentine dans le public alors que celle-ci pouvait célébrer le plus beau jour de sa vie avec ses amis et sa famille. Recouverte du drapeau de son pays, la championne pénétra la zone mixte avec de grosses larmes de bonheur roulant sur ces joues et le coeur battant à tout rompre.

 

 

“J’ai beaucoup rêvé à cela et je suis très heureuse d’avoir eu tant de supporters. J’ai commencé doucement ce matin mais je me suis améliorée et je suis montée en puissance toute au long de la journée. Je suis très heureuse d’avoir battu des adversaires très forts.“

 

 

En demi-finale PARETO s’était défaite de l’ancienne Championne du Monde KONDO Ami (JPN) par un waza-ari avant de se jouer de son adversaire en exploitant toute son expérience dans la gestion de combat.

Dans la seconde demi-finale, JEONG se débarrassa de la médaillée de bronze des championnats panaméricains, la Cubaine Dayaris MESTRE ALVARED, par ippon afin de se garantir au minimum une médaille d’argent pour l’une des délégations les plus fortes ici à Rio.

 

La première médaille de bronze se résuma à une bataille entre l’ancienne championne du monde KONDO Ami (JPN) et la numéro un mondiale MUNKHBAT Urantsetseg (MGL). Le combat était sur le point d’arriver à son terme sur une égalité parfaite lorsque la vainqueur des World Masters propulsa son adversaire sur un o-soto-gari pour un yuko. Après avoir répondu aux solicitations médiatiques, la jeune japonaise fut attendue et félicitée par le directeur du développement de la FIJ et membre du Hall of Fame, YAMASHITA Yasuhiro, l’un des judokas les plus célébrés de l’histoire du judo.

 

La seconde médaille de bronze revint à Otgontsetseg GALBADRAKH (KAZ), qui l’emporta devant MESTRE ALVAREZ (CUB) grâce à un tani-otoshi dévastateur pour un ippon après deux minutes. GALBADRAKH initialement représentante de la Mongolie, opta pour le Kazakhstan en août 2015, remettant à zéro son capitale de points olympiques. Elle reprit tout depuis le début mais la médaille d’or du Grand Prix de Almaty ne se contenta pas seulement de se qualifier pour le Jeux, elle remporta de nombreuses médailles et se permit le luxe d’être parmi les têtes de série de la compétition. Cette médaille olympique lui permet d’atteindre de nouveaux sommets.

 

La championne Olympique en titre, la Brésilienne Sarah MENESEZ qui s’était défaite de la médaillée de bronze de Londres, Charline VAN SNICK (BEL), pour une place parmi les quart-de-finalistes devait finalement chuter face à MESTRE ALVAREZ sur une clé de bras mettant fin aux espoirs brésiliens de la journée.

 

Finale
PARETO, Paula (ARG) vs JEONG, Bokyeong (KOR)

 

Combats pour le médaille de bronze
KONDO, Ami (JPN) vs MUNKHBAT, Urantsetseg (MGL)                             
MESTRE ALVAREZ, Dayaris (CUB) vs GALBADRAKH, Otgontsetseg (KAZ)      

 

Demi-Finales
JEONG, Bokyeong (KOR) vs Dayaris MESTRE ALVAREZ (CUB)  
PARETO, Paula (ARG) vs KONDO, Ami (JPN)

 

 

 

Resultats

1. PARETO, Paula (ARG)                                                   
2. JEONG, Bokyeong (KOR)                                                                         
3. KONDO, Ami (JPN)                                      
3. GALBADRAKH, Otgontsetseg (KAZ)            
5. MUNKHBAT, Urantsetseg (MGL)                                   
5. MESTRE ALVAREZ, Dayaris (CUB)           
7. MENEZES, Sarah (BRA)                           
7. CSERNOVICZKI, Eva (HUN)          


HOMMES

-60kg: MUDRANOV conserve le titre des légers en Russie

Le triple Champion d’Europe, Beslan MUDRANOV (RUS), a offert à son pays un départ de rêve à l’occasion des Jeux de Rio 2016 en conservant le titre des poids légers en Russie. Il y a quatre ans, c’était Arsen GALSTYAN qui avait remporté l’or à Londres. MUDRANOV lui succède aujourd’hui au sommet du podium. Le médaillé de bronze du Grand Prix de Düsseldorf s’est ainsi permis de battre en finale le Champion du Monde Kazakh Yeldos SMETOV sur un waza-ari qui a laissé le coach en chef de l’équipe russe et membre du Hall of Fame, en larmes.   

 

 

C’est un MUDRANOV en extase, submergé par une foule de compatriotes, qui finalement déclara: “A l’instant présent je suis très heureux. Je ne comprends pas vraiment ce que je ressens. Aujourd’hui je me sentais bien. Je crois que je peux dire que je suis au sommet de ma carrière.“

 

 

En demi-finale, MUDRANOV, se défit de l’ancien Champion d’Europe Amiran PAPINASHVILI (GEO) sur un superbe uchi-mata alors que dans la deuxième demi-finale, le vainqueur des World Masters, Orkhan SAFAROV (AZE) était éliminé par SMETOV dans les quinze dernières secondes du combat, sur un contre pour waza-ari.

 

 

La première finale de bronze vit SAFAROV être opposé au membre de l’Université de Tokay, le Japonais TAKATO NAOHISA. Celui ci avait mis fin à une attende de 16 ans de son pays, lorsqu’il remporta le titre mondial ici même à Rio en 2016. Le Japon espérait sans doute que cela lui porterait chance et que TAKATO pourrait devenir le premier Champion Olympique depuis NOMURA en 2004. Si la chance n’était pas au rendez-vous, être malgré tout présent sur le podium et porter les couleurs de son pays ne pouvait se refuser pour le favori du jour. SAFAROV fut pénalisé deux fois par shido au cours d’un combat sans score. NAKATO remporta ainsi la médaille de bronze et fut félicité par… NOMURA ‘himself‘, en zone mixte.

 

Tout en émotion le Japonais déclarait: “La médaille d’or est la seule qui compte. Dans l’avenir j’envisage de ramener l’or à la maison pour ma famille et l’honneur de mon peuple."

 

La deuxième médaille de bronze fut disputée entre PAPINASHVILI et le médaillé de bronze du Grand Prix de Almaty, Diyorbek UROZBOEV (UZB). Le jeune Ouzbek âgé de 22 ans a vécu le jour de vie aujourd’hui, le concluant avec un très beau tomoe-nage pour un yuko, bien assez pour monter sur le podium. C’est un UROZBOEV totalement survolté par la joie qui pointa le doigt en direction des ses fans avant de s’engouffrer dans la zone mixte.

 

Finale
SMETOV, Yeldos (KAZ) vs MUDRANOV, Beslan (RUS)                        

 

Combats pour le médaille de bronze
SAFAROV, Orkhan (AZE) vs TAKATO, Naohisa (JPN)                             
PAPINASHVILI, Amiran (GEO) vs UROZBOEV, Diyorbek (UZB)                         

 

Demi-Finales
Amiran PAPINASHVILI (GEO) vs Beslan MUDRANOV (RUS)   
Orkhan SAFAROV (AZE) vs Yeldos SMETOV (KAZ)  

 

 


Résultats

1. MUDRANOV, Beslan (RUS)                                                                 
2. SMETOV, Yeldos (KAZ)    
3. TAKATO, Naohisa (JPN)                                 
3. UROZBOEV, Diyorbek (UZB)                          
5. SAFAROV, Orkhan (AZE)                                                       
5. PAPINASHVILI, Amiran (GEO)   
7. KIM, Won Jin (KOR)  
7. KITADAI, Felipe (BRA)    

                        



COMPETITION PROGRAMME

Dimanche - 7 Août 

10:00 - 13:00 Phases éliminatoires  
15:30 - 18:10 Bloc final   

 

Femmes: -52kg

Hommes: -66kg

 

Lundi - 8 Août 

10:00 - 13:00 Phases éliminatoires  
15:30 - 18:10 Bloc final  

 

Femmes: -57kg

Hommes: -73kg

 

Mardi - 9 Août 

10:00 - 13:00 Phases éliminatoires  
15:30 - 18:10 Bloc final   

 

Femmes: -63kg

Hommes: -81kg

 

Mercredi - 10 Août 

10:00 - 13:00 Phases éliminatoires  
15:30 - 18:10 Bloc final  

 

Femmes: -70kg

Hommes: -90kg

 

Jeudi - 11 Août 

10:00 - 13:00 Phases éliminatoires  
15:30 - 18:10 Bloc final  

 

Femmes: -78kg

Hommes: -100kg

 

Vendredi - 12 Août 

10:00 - 13:00 Phases éliminatoires  
15:30 - 18:10 Bloc final  

 

Femmes: +78kg

Hommes: +100kg

 

Lieu de compétition: Carioca Arena 2 


IJF Media & Communications Department
Mark Pickering, IJF Media Manager  

Nicolas Messner, IJF Media Director  
Jack Willingham, IJF Media Team  


Photos © IJF Media by G. Sabau  & Tamas Zahonyi


press@ijf.org

 

IJF - 1007 Lausanne, Switzerland 

Avenue Frédéric-César-de La Harpe 49

For any request related to that newsletter, please contact us at press@ijf.org | unsubscribe

This message was sent by the International Judo Federation

IJF President’s Office • HUN 1051 Budapest, Jozsef Attila str. 1

IJF General Secretariat • FFJudo - 21-25 Avenue de la Porte de Châtillon , F-75 680 Paris Cedex 14 France

IJF Lausanne Office • 1007 Lausanne • Avenue Frédéric-César-de-La-Harpe 49 • Switzerland

www.ijf.org